Vous êtes ici

BIOGRAPHIE

© Qiu Shihua, Beijing

 
Au premier abord, les toiles de l’artiste chinois Qiu Shihua font l’effet de parfaits monochromes blancs. En y regardant de plus près, on voit naître de la surface peinte de vastes paysages qui, selon l’angle d’observation, se déploient en révélant un luxe de détails ou au contraire se dérobent au regard. Seule une observation attentive et relativement longue permet d’appréhender les tableaux blancs de Qiu Shihua dans toute leur complexité.
 
Ce mode de représentation sous-tend une remise en question sur le fond du moment de visibilité en peinture. Pour cela, les paysages blancs de Qiu Shihua hésitent entre les conceptions occidentales de l’abstraction et du minimalisme, d’une part, et les concepts de répétition et de vide caractéristiques du taoïsme asiatique, d’autre part.
 
Qiu Shihua est né en 1940 à Zigong, dans la province chinoise du Sichuan. Sa formation à la Xi’an Academy of Fine Arts a porté essentiellement sur la peinture traditionnelle chinoise. Qiu Shihua expose en Occident depuis les années 1990 ; ses œuvres ont notamment été présentées à la Biennale de Venise, en 1999, et au Metropolitan Museum of Art de New York, en 2013, un an après la plus grande exposition qui lui ait jamais été consacrée jusqu’alors en Europe, au Hamburger Bahnhof, Museum für Gegenwart, à Berlin. Qiu Shihua partage actuellement sa vie entre Pékin et Shenzhen.

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer