Vous êtes ici

BIOGRAPHIE

Louis Soutter, Potentats d'Imfirmités, 1937-1942

 
L’univers pictural de Louis Soutter tourne autour de thèmes fondamentaux tels que l'examen de la nature humaine, la mort ou encore la question de la vie après la mort. La passion du Christ, et en particulier la crucifixion, constitue un motif central qui revient sans cesse. Les figures de Louis Soutter, simples et rappelant la silhouette humaine, sont dépeints avec une utilisation parcimonieuse de la couleur, souvent à l'encre de Chine. Leur représentation abstraite leur prête une qualité archaïque presqu’obsessionnelle. Par cela Soutter a employé une technique très spéciale: il appliquait la couleur sur la surface directement avec son doigt après avoir peint et dessiné à la plume et à l’encre pendant plus de 15 ans. Il utilise particulièrement l'encre de Chine, la gouache, et très occasionnellement l’huile sur papier. L'application directe de la couleur met l'accent sur le caractère très expressif de son travail. Au cours de la période plus récente de l’histoire de l’art, le dessin et la peinture au doigt demeuraient relativement rare. 
 
Né en 1871 à Morges, Louis Soutter, cousin de Le Corbusier, a étudié l'ingénierie à Lausanne, l'architecture à Genève, le violon à Bruxelles  et la peinture à Lausanne et à Paris. En 1897, il s'installe avec sa femme américaine Madge Fursman aux États-Unis. Il donna des cours particuliers de violon et de dessin, et fut bientôt nommé à la tête du département d’art de l'université du Colorado. Peu de temps après, il a commencé à montrer son travail dans des expositions de groupe. En 1903, il est retourné à Morges: son état de santé - physique et mental - n’a cessé de se dégrader. En 1923, il a été admis dans une maison de soins en résidence à Ballaigues en Suisse, où il a passé les 19 dernières années de sa vie. Au cours de ces années, isolé du monde extérieur, il a produit une œuvre vaste d'une importance exceptionnelle. En particulier, les Peintures au doigt qu’il commença à créer dès 1937 et qui furent négligées durant des décennies, jouent un rôle clé dans l’art du 20e siècle. Louis Soutter disparut à Ballaigues en 1942.

 
 
 
© 2018 Galerie Karsten Greve: Tous les droits sont réservés.  |  Information légale | Politique de confidentialité
Inscrivez-vous à la newsletter

Find Us on FacebookFind Us on InstagramFind Us on PinterestFind Us on YouTube

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer