Vous êtes ici

BIOGRAPHIE

John Chamberlain, 2007 © Didier Gicquel

 
C’est à la fin des années 1950 que l’artiste américain John Chamberlain (1927-2011) a commencé à élaborer ses compositions en trois dimensions reconnaissables entre mille. Il utilisait comme matériau de départ presque exclusivement des pièces de carrosserie automobile de récupération. Il froissait, enroulait, emboutissait, comprimait et étirait les pièces métalliques et les morceaux de tôle, démultipliant ainsi la surface du matériau dans le plus grand nombre possible de facettes, dans un double processus de duplication et de décomposition. Les sculptures de Chamberlain, qui portent la marque du geste créateur et sont composées de matériaux de tous les jours dans une large palette de couleurs vives, oscillent entre expressionisme abstrait et Pop Art.
 
Dans le cadre de ses études au Black Mountain College, il s’était déjà intéressé à l’expressionisme abstrait et avait privilégié les objets de récupération dans ses expériences artistiques, jusqu’à ce jour de 1957 où des pièces crasées d’une Ford mise au rebut lui sont apparues comme le matériau idéal pour donner corps à ses idées. En 1977, John Chamberlain a commencé à pratiquer la photographie en parallèle: équipé d’un appareil photo panoramique, qui embrasse un champ de prise de vue très large compris en 150 et 360 degrés, il fait pivoter et basculer l’appareil pendant le temps de pose sans regarder dans le viseur. Ses sculptures et ses photographies sont le fruit d’une improvisation maîtrisée et intuitive.
 
Dès le début des années 1960, ses travaux ont été admis dans nombre de collections majeures. John Chamberlain a participé à la Biennale de São Paolo de 1961 ainsi qu’à la Biennale de Venise de 1964. Le musée Guggenheim de New York et le Museum of Contemporary Art de Los Angeles lui ont consacré, respectivement en 1971 et en 1986, des rétrospectives, préludes à des expositions importantes à la Kunsthalle de Baden-Baden (1991) et au Stedelijk Museum, à Amsterdam (1996). John Chamberlain est décédé en 2011, à New York.

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer