Vous êtes ici

BIOGRAPHIE

Jean Dubuffet, Vence, 1959 - Archives Fondation Dubuffet, Paris © Photograph by John Craven

 
Né en 1901 au Havre, Jean Dubuffet s’est intéressé très tôt aux beaux-arts et s’est ainsi rendu dès 1918 à Paris avec la ferme intention de devenir peintre. Il a suivi les cours de peinture de l’académie Julian, qu’il a quittée au bout de six mois. En 1925, après l’intermède d’un séjour à Lausanne et du service militaire, il est retourné au Havre, où il a tout d’abord travaillé dans le négoce du vin. En 1933, Jean Dubuffet s’est remis à la peinture, et ce de nouveau seulement de manière temporaire. Ce n’est qu’en 1942 qu’il a véritablement embrassé une carrière artistique.
 
Profondément impressionné par les formes d’expression entièrement affranchies de toute réflexion artistique et de toute convention qui sont celles d’enfants aliénés ainsi que par les modes de vie des peuples primitifs, Jean Dubuffet a fait sien le rejet par les surréalistes des systèmes de valeurs artistiques et morales de la civilisation occidentale. Il doit sa grande notoriété à sa définition d’une forme artistique autonome, l’Art brut. Cette définition, qui s’est imposée par la suite, est contenue en germe dans une lettre adressée par l’artiste à Charles Ladame en 1945: « Dessins, peintures, ouvrages d’art de toutes sortes émanant de personnalités obscures, de maniaques, relevant d’impulsions spontanées, animées de fantaisie, voire de délire et étrangers aux chemins battus de l’art catalogué. » À partir de cette idée, Jean Dubuffet a échafaudé au fil des ans une théorie artistique qui complète de manière saisissante son œuvre peint et dessiné. L’art de Dubuffet s’inscrit dans un rejet des canons de beauté traditionnels, de l’introspection psychologique et des touches personnelles. Par ailleurs, il se doublait d’expériences avec toute une palette de matériaux, allant d’un mélange de peinture à l’huile et de sable jusqu’au polystyrène.
 
Jean Dubuffet a vu son impressionnante œuvre protéiforme honorée encore de son vivant par une rétrospective à Paris, Hanovre et Zurich ainsi que par de nombreuses autres expositions internationales. Ses travaux figurent dans nombre d’institutions prestigieuses aux quatre coins du monde, notamment au Centre Georges Pompidou à Paris, au Museum of Modern Art à New York et à la Tate Gallery de Londres. Jean Dubuffet est décédé en 1985, à Paris. Sa succession est administrée de nos jours encore par la fondation Jean Dubuffet, créée en 1973 en région parisienne, par l’artiste lui-même.

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer